La guerre d’Afghanistan (1979-1989): L’invasion soviétique

 

Le 24 décembre, les troupes au sol franchissent les frontières par deux voies différentes: Termez à l’est et Kuska à l’ouest. C’est l’opération Щторм (Chtorm) 333, dont la logistique est assurée par le Général Borissov, qui avait organisé le pont aérien avec l’Éthiopie en 1977.

Selon Mériadec Raffray, les soviétiques disposent de « 5 divisions terrestres, sans compter […] trois divisions d’infanterie légère […], une division aéroportée et une série d’unités […] telles des brigades d’assaut par air et des spetsnaz (forces spéciales) ». La doctrine russe prévoit d’employer des blindés lourds en soutien des divisions légères, mais nous verrons plus tard qu’elle n’était pas adaptée au relief afghan.

Dès le 27 au soir, plusieurs milliers de parachutistes (entre 5 000 et 10 000 selon les sources) prennent les centres névralgiques de Kaboul: les bâtiments d’émission radio et télévisée, le ministère de l’intérieur, les garnisons d’importance immédiate et bien sûr le palais présidentiel, dans lequel Hafizullah Amin est sommairement exécuté par les spetsnaz. Dès lors est émis sur les ondes un message qui annonce les raisons (dont la propagande est à peine masquée) de la prise de pouvoir des soviétiques, qui auraient été appelés en urgence par le gouvernement afghan, et condamne les « crimes » commis par Amin « l’agent de l’impérialisme américain ».

Le 1er janvier 1980, trois jours plus tard, 55 000 soldats soviétiques sont déjà déployés dans le pays. Leurs objectifs initiaux sont de contrôler la capitale et les grandes bases militaires. De plus, des groupes s’emparent des autres grandes villes du pays, et les troupes motorisées tiennent les grands axes de communications (routes goudronnées), du moins le jour, mais nous verrons cela plus tard. Éric Bachelier écrit:  » Au début du conflit, des armes anti-aériennes et anti-chars, des véhicules de décontamination chimique, de même que 1600 chars » ( L’Afghanistan en guerre, Éric Bachelier, Presses universitaires de Lyon, 1992) sont envoyés en Afghanistan, ce qui fait penser qu’une riposte extérieure et une internationalisation du conflit était envisagée par le commandement soviétique.

invasion soviétique

Invasion soviétique.

Les régions frontalières de l’Afghanistan et les zones longeant les grands axes routiers sont dépeuplées par mesure de sécurité, ce qui entraînera des millions d’Afghans à fuir vers l’Iran et le Pakistan. C’est dans ces campements de réfugiés que la résistance recrutera. L’une des zones qui attire le plus l’attention du commandement est l’axe routier qui va de la frontière soviétique au Pakistan, en passant par le fameux tunnel de Salang et Kaboul. Les bases les plus importantes sont visibles sur la carte; celles-ci sont harcelées la nuit et subissent des tirs de roquettes le jour, malgré l’effort des soviétiques pour les rendre inviolables.

La guerre civile provoquée par l’invasion prend vite fin, car les afghans comprennent vite que l’affrontement de face est impensable, et les différents clans du pays se mettent ensemble à mener une guerre de guérilla, guerre pour laquelle n’est pas taillée l’Armée rouge. Les attaques sont violentes et brèves, souvent dirigées sur la faille d’un convoi, et les attaquants se retirent et se dispersent dans le paysage afghan, sans laisser le temps à l’envahisseur d’engager la poursuite.

C’est la vision de la guerre afghane qui va forcer les soviétiques à changer la leur, et à s’adapter. La suite du corpus traitera des engagements du début de la guerre qui ont forcés les soviétiques à changer leur mentalité et leur conception du combat, pour enfin mener une guerre de contre-guerilla. Nous verrons les modifications apportées a leur stratégie globale, et surtout les changements à l’échelon tactique, autant dans la réorganisation des troupes que dans les adaptations de l’équipement de combat individuel. Le dernier article traitera bien sûr du retrait des troupes soviétiques de l’Afghanistan.

Publicités

3 réflexions sur “La guerre d’Afghanistan (1979-1989): L’invasion soviétique

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s