La guerre du Nord (1700-1721), Charles XII à Narva.


 

Guerre du Nord: bref résumé   

La Guerre du Nord est la seconde guerre de ce qu’on appelle les guerres nordiques. Cette guerre opposa la Suède, dirigée par Charles XII, à une coalition comprenant initialement la Russie, le Danemark et la Pologne. L’une des principales causes de cette guerre était l’accès à la Baltique, qui ouvre une porte sur l’Europe, et permet le contrôle des échanges est-ouest. Dans le but de se protéger de cette union anti-Suède, Charles XII  frappe le Danemark, et force Frederick IV de Danemark à signer la paix dès la première année de la guerre. Il balaya la Pologne et plaça sur le trône de Pologne un candidat dont il était sûr qu’il servira ses idéaux: Stanislas Leszczyński. C’est a ce moment qu’il se tourne vers la Russie, et c’est à Narva que va encore s’illustrer Charles XII roi de Suède. C’est là le sujet de notre article. 

La bataille de Narva: prélude   

Nous sommes le 20 Novembre 1700, près de Narva, dans le nord-est de l’actuelle Estonie. Les troupes russes assiègent la ville depuis plusieurs mois déjà lorsque Charles XII arrive avec environ 8 000 hommes et seulement 10 pièces d’artillerie ( contre environ 35 000 hommes et 145 canons pour les forces russes en présence).Une décision s’impose car des renforts russes sont en route vers Narva. Le siège russe était classique, avec un retranchement autour de la ville, et un autre pour se prémunir contre une éventuelle arrivée de renfort suédois. Les troupes russes étaient donc confinées dans le mince intervalle entre les deux lignes de fortification. Ce dispositif est idéal en cas d’infériorité numérique, car obtenir la supériorité en un point suffit à percer une brèche et à obtenir un avantage décisif. Charles XII le sait et va agir en conséquence.  

La bataille de Narva: le combat   

Charles XII renonce aux techniques conventionnelles de formation en lignes, et divise son armée en deux colonnes sensées percuter la clé de voûte du dispositif de défense ennemis. La grande partie de la cavalerie couvre les flancs de l’infanterie. Les premières lignes sont composées de grenadiers, suivis par les troupes armées de mousquets ( il était prévu de ne tirer qu’une seule et unique salve puis de lancer une charge au corps a corps). A 14h00, la charge est lancée…  

Narva 1750

Narva 1750

Je n’ai pas réussi à trouver une carte valable de la bataille alors en voilà une qui date de 1750, la disposition de la forteresse reste sensiblement la même. 

Les retranchements russes entouraient la ville et Charles XII, dès que la brèche est percée, envoie sa réserve de cavalerie bloquer toute voie de retraite par le pont. L’armée russe est totalement surprise par l’attaque, couverte par un blizzard et un épais brouillard qui d’ailleurs joue un grand rôle dans le facteur psychologique de l’adversaire, qui ne se sait pas en telle supériorité numérique. Beaucoup de fuyards se noient dans le fleuve et d’autres tentent de résister dans des retranchements improvisés, mais a 2h00 de 21 novembre, l’armée se rend à Charles XII. 

Le bilan de cette bataille s’eleve a plus de 15 000 tués chez les russes, contre un peu moins de 700 suédois. C’est une victoire totale, qui fait encore rêver plus d’un officier et qui fait marque dans l’histoire. Charles XII a encore une fois révélé son incroyable talent de chef de guerre.

Publicités